lundi 9 mai 2016

"Samantha bonne à rien faire" de Sophie Kinsella

Public : Tout public (plus adultes)
Note : 3 / 5
~ 420 pages


Résumé : 

Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d'amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d'avocate d'affaires, et pour l'importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier. 

Hélas ! Samantha commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres. 

Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Four, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d'objets étranges. Et comprendre qu'on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver. 


Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré...


Mon avis :

Personnellement, j'ai encore plus aimé ce livre-là que le dernier que j'avais lu de Sophie Kinsella ("Lexi Smart a la mémoire qui flanche"). Les deux sont de bonnes lectures pour se détendre car l'écriture est simple.
Cette histoire est très drôle, "affectueuse" et avec une fin comme je les aime.
L'auteur nous fait réfléchir sur nos propres choix et le choix des autres dans nos vie : ici, Samantha va découvrir la différence entre faire un travail par choix conscient et un travail que l'on a fait plus parce qu'on a toujours été conditionné pour le faire, sans vraiment choisir. Et elle va apprendre également à "se prendre en main", à être autonome et à aimer. D'ailleurs, le résumé en donne déjà l'aperçu.


Public visé : Adultes et jeunes adultes


------------------------------------------------------

PS : Je précise que, de manière générale, même si j'aime une histoire dans son ensemble cela ne signifie pas que je suis d'accord avec tout dans le livre. 
Par exemple, dans les deux livres que j'ai lus de Sophie Kinsella, les jeunes femmes couchent vite avec des hommes, sans apprendre à se connaître. Et je ne dis pas que l'auteure préconise cela forcément. 
En tout cas, pour ma part, je suis convaincue que c'est meilleur pour soi et pour l'autre d'attendre, d'apprendre à se connaître, d'être prêt à s'engager (les deux, pas juste un des deux) et de s'engager officiellement et de manière responsable avant de coucher ensemble. 
Parce qu'on offre à l'autre ce qu'on a de plus personnel et intime. Donc, si on n'est pas prêt (réciproquement) à se respecter, à s'aimer, à s'engager dans un cadre de sécurité (mariage), il y a plus de chances qu'on en ressorte blessé, déchiré, abusé.
Mais il n'est jamais trop tard pour repartir à zéro, même quand on s'est fait avoir. 
Pour finir, je vous souhaite le meilleur pour l'avenir et de vous libérer de votre passé.

- Fin de ma "parenthèse" -


1 commentaire:

  1. Il me semble que je l'avais lu il y a quelques années et qu'il m'avait un peu agacé par certains endroits même si l'histoire est quand même vraiment splendide sur le point de vue humain :)
    Il y a aussi L'accro du shopping de la même auteure que je trouve cool et Cocktail Club que j'avais juste adoré

    RépondreSupprimer