mardi 8 août 2017

Le confident
d'Hélène Grémillon


Public visé : Adultes (scènes érotiques, voire pornographiques)
Mots-clés : récit historique, suspens psychologique, Seconde Guerre mondiale, France
Editions : Folio - 7,70€ // ~ 310 pages

Note : 4 / 5

Mon avis :
Il s'agit d'un roman très captivant (puisque je l'ai lu d'une traite, quasiment) et bien ficelé. On plonge dans un passé où l'on découvre des personnes avec leurs failles, leur noirceur intérieure aussi (qu'on appelle souvent "démons") et un suspense psychologique qui m’a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. Ce qui est triste dans cette décadence des personnages, c'est de savoir que des histoires aussi sombres peuplent notre pays.
Donc, personnellement, je conseillerais "Le confident" à des personnes stables psychologiquement, ou en lecture commune avec possibilité d'en parler avec d'autres (parce qu'il y a vraiment matière à débat, partage, etc.)
Il faut également savoir qu'il y a deux ou trois courts passages érotiques (qui n'étaient pas forcément nécessaires selon moi).
Concernant la mise en page, j'ai moins apprécié le changement de police qui n'était pas indispensable, mais là encore il s'agit de mon avis.
Et pour le personnage de Camille, qui reçoit les lettres, je n'ai pas toujours compris ses réactions, surtout à la fin.
Sinon, dans l'ensemble, je l'ai trouvé très très intéressant, l'auteur a beaucoup de talent et elle m'a bien fait réfléchir... ! :)



Résumé :
"Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d'abord à une erreur mais les lettres continuent d'arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu'elle n'est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.
Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspense psychologique.
Le confident a obtenu cinq prix littéraires et été traduit en dix-huit langues."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire